Baroville

Patrimoine et vignoble

Au centre du village, le coq du clocher culmine à 32 mètres au sommet de l’Église Saint-Etienne.

Son abside du 12ème siècle est la seule pièce d’architecture subsistante après l’incendie qui a ravagé l’Église en février 1628. L’édifice a été reconstruit par l’architecte François Nicolas Lancret, membre de l’Académie Royale d’Architecture, durant le 18ème siècle.

À l’intérieur de l’Église, vous trouverez une pierre commémorative d’un enfant de la commune, Edmé Mongin, évêque et académicien de France, qui prononça l’éloge funèbre de Louis XIV.

Baroville au coeur de l'activité cistercienne !

L’imposant Cellier de Morval était considéré comme la résidence d’été des moines de Clairvaux, constitué d’une chapelle, de galeries et d’une cave, ce cellier accueillait les récoltes des vignerons des parcelles avoisinantes.

Seul élément restant visible du Cellier de Morval, la porte d’enceinte du domaine située au n°24 rue Général Vouillemont à Bar-sur-Aube, derrière l’abside de l’Église Saint-Pierre et non loin du Petit-Clairvaux.

Parcourez également « La Sommière des Moines », ce chemin entre vignes et forêts qui relie Baroville à l’Abbaye de Clairvaux et la Via Francigena, en provenance de la colline Saint-Germaine.

Le vignoble s’étend sur 220 ha dont 190,40 ha de Pinot Noir, 24,10 ha de Chardonnay et 2,20 ha de Pinot Meunier.

Sources : Archives de la Mairie de Baroville, Mme Fortini et M. Bernard